Vous pouvez retrouver notre actualité sur les réseaux sociaux.

Des-unis 

« Des-unis » est un jeu de mot qui exprime à la fois l’union de plusieurs personnes et la séparation. L’idée à la base de cette création est née lors d’un festival de rue dans le nord de la France, en voyant un spectacle de cirque contemporain dans lequel chaque individu avait sa place au singulier et au sein du groupe, le chorégraphe a imaginé une forme libre dans laquelle plusieurs danseurs hip-hop feraient vivre l’espace à travers leur technique et différentes formations chorégraphiques. Un moment où les groupes se forment et se déforment, les individus s’expriment et s’effacent, presque au naturel, dans leur plaisir de vivre, échanger, bouger…

Le travail s’est articulé autour des qualités et de la créativité de chacun des danseurs afin de créer un spectacle à l’image du groupe et pas seulement du chorégraphe.
L’objectif est de proposer un moment divertissant, de donner la possibilité au public d’entrer dans le spectacle sans en chercher le sens et que le rythme et les propositions maintiennent l’attention jusqu’au bout.

De l’art de rue dans la rue…

Le mouvement hip-hop est un art de rue né aux États-Unis dans les années 1970, aujourd’hui on le trouve sur scène mais un grand nombre de ses acteurs continuent à s’entraîner ou à présenter des shows dans la rue. Pensé en 360, le spectacle est destiné à se jouer en espace public mais s’adapte très bien à tout format scénique. La plus grosse partie du spectacle à été crée en extérieur, derrière le MAMAC de Nice, jusqu’à ce que le froid rende le travail difficile.
C’est un spectacle tout public et sans texte ce qui donne la possibilité de le jouer partout.
Environ 20 minutes, le temps d’offrir cette énergie, de se laisser aller, transpirer, s’écouter, s’observer, se défier. Un dose de danse mêlant acrobatie, douceur et technique, une dose de musique douce et profonde mais aussi entraînante et plus brutale.

Le chorégraphe

Sami LOVIAT-TAPIE a débuté la danse hip-hop à ses 13 ans, attiré par les performances acrobatiques que pouvaient réaliser certains bboys.
C’est en découvrant la relation qu’il pouvait tisser avec la musique que la passion est née 4 ans plus tard.

Après avoir obtenu son BTS Négociation Relation Client, il passe 3 mois aux États-Unis ; une bouffée d’air qui lui permet d’abandonner une carrière de commercial et faire le choix de sa passion en partant à Nice pour suivre une licence arts du spectacle spécialité danse.

Il passe des entraînements entre copains et des freestyles à un enseignement pratique et théorique varié qui ouvre son regard et ses perspectives.
Dès la fin de sa première année universitaire il intègre la compagnie Bakhus et débute sa carrière professionnelle avec le duo « A l’ombre de Coré ».

Sa découverte du milieu de la scène s’accompagne de celle des spectacles de rue qu’il va performer tous les étés jusqu’à en être le chorégraphe et organisateur.

Ses questionnements sur le monde qui l’entoure le pousse à s’exprimer au delà des mots avec sa première création en 2016, La couleur des Hommes.

Sami LOVIAT-TAPIE