Vous pouvez retrouver notre actualité sur les réseaux sociaux.

A l’ombre de Coré 

« A l’Ombre de Coré » est né en 2011, suite à la rencontre du chorégraphe Mickaël Six et du danseur Sami Loviat-Tapie. Tous deux partageaient l’envie d’explorer les possibles qu’offre la vidéo-projection dans la création d’esthétiques et effets visuels associée à une recherche et création chorégraphiques. Le jeu d’ombres, testé dans le cadre d’une première cession de travail, offrait d’innombrables possibilités au niveau des esthétiques de l’image et du propos du spectacle à savoir la mise en abîme de notre personnalité.

Cette pièce chorégraphique explore l’univers du champ visuel avec ce que l’on voit et ce que l’on croit voir. Transportés dans un univers poétique, le spectateur, tiraillé entre le royaume des ombres et le monde qui l’entoure, ne sait plus toujours distinguer l’un de l’autre. Entre réel et virtuel la confusion s’installe.

Ce projet a notamment été programmé au Théâtre La Passerelle de Gap Scène Nationale des Alpes du Sud en 2013 et au festival « Les Hivernales » d’Avignon en 2014.

ombre de coré projection

DISTRIBUTION

Durée : 45 minutes
Mise en scène : Mickaël Six
Chorégraphie : Mickaël Six et Sami Loviat-Tapie
Danseurs : Mickaël Six et Sami Loviat-Tapie

LA PRESSE EN PARLE

a

« Si l’on ne devait voir qu’un spectacle de danse pendant le festival d’Avignon, ce serait celui-ci. On devine derrière la pratique de la danse hip-hop une solide formation chorégraphique. C’est magnifique, ingénieux et d’une grande poésie, chose relativement rare dans le hip-hop qui privilégie souvent la performance. »

Spectateur des Hivernales

a

« Ce spectacle est rempli de sens et de poésie, les danseurs sont formidables, la lumière et la vidéo parfaite... un spectacle très abouti. »

La Provence

a

« La compagnie nous surprend encore ! La création interprétée par les deux danseurs se joue d’ombre et lumière. Magnifique duo. »

CulturesUrbaines06.com